L’agile est-il vraiment mort ?

Je ne sais pas quelle serait votre réponse à la question ci-dessus, et celles qu’elle appelle :

  • Est-ce que le métier de coach agile est mort, interne ou externe, ou l’un plus que l’autre ?
  • Est-ce que le mot agilité est devenu synonyme de quelque chose d’autre ?
  • Est-ce que l’agilité a perdu de son sens ? 

Du fait que vous me lisez encore ( merci 😊) , je pense nous en partageons au moins l’intérêt de ces questions et de tenter d’y répondre, peut être chacun dans son coin, ça fera au moins avancer le débat. Et qui sait, peut-être que vous aurez envie de venir à un hypothétique meetup sur le sujet.

Voici la conclusion de l’article, uniquement pour ceux qui sont trop pressés pour me lire.

L’agile n’est pas mort, il évolue, il grandit.

Voici pourquoi je le pense.

J’entends de plus en plus de personnes dire les choses suivantes, et c’est peut-être le cas dans votre entourage, avec des mots légèrement différents.

  • On ne veut plus entendre parler d’agilité (oui c’est hard) 
  • L’agilité ne marche pas dans la vraie vie
  • On s’en fout de la méthode …
  • On a trop d’extrémistes agiles ( l’excellent article de weaponized agile )
  • On a trop d’agilistes « hors sol”
  • ….


Voilà la réalité.

« Si le vrai est horrible, le mensonge est assassin.»
Jugurtha, roi numide

C’est mort alors ?

Pas tout à fait, de l’autre côté, j’entends aussi ;

  • On va adapter notre scrum
  • On va faire notre agilité
  • On veut construire notre propre processus agile
  • On veut être autonomes
  • On veut y aller doucement
  • Il nous faut nos coachs en interne ( Les offres de recrutement augmentent en effet. La crise sanitaire est-elle passée par-là ?)


Je crois que l’agilité n’est pas morte, loin de là, ça revit, ça s’adapte, ça évolue, ça renaît de ses cendres (elle n’a jamais été morte), tel que le Phoenix ( clin d’œil à celui qui se reconnaitra ).  

La question maintenant, est l’image, l’image mentale, les valeurs, la signification que porte le terme agile, qu’en faisons-nous ?
Le métier de coach agile, qu’en faisons-nous ?

Les possibilités sont nombreuses :

  • Ne rien faire
  • Changer le mot agile agilité?
  • Abandonner le mot de coach
  • Remplacer le mot de coach par autre chose
  • Agnostic agile ( je n’ai sais si la mayonnaise a pris, je suis signataire en plus https://agnosticagile.org/fr/ )


J’aimerais bien vous donner mon avis, mais j’aimerais encore plus le faire dans un atelier productif à base de post-it virtuels.

Si cela vous intéresse, vous pouvez me faire un petit retour, pour être informé(e) de la tenue de l’événement, par ici. 

Ce que j’ai écrit vous a interpellé, jetez un coup d’œil sur le guide https://infinity-guide.org , et si c’était une partie de la solution ? Vous risquez d’être surpris.


Remarques :

Vous l’aurez compris, je fais référence à l’excellente conférence de GOTO 2015 • Agile is Dead • Pragmatic Dave Thomas ici https://www.youtube.com/watch?v=a-BOSpxYJ9M&ab_channel=GOTOConferences

Les initiatives sont certainement nombreuses, comme par exemple celle de Agile En Seine 2020, état des lieux de l’agilité et l’avenir du coaching agile https://www.youtube.com/watch?v=bm0d04say7c&ab_channel=AgileEnSeine

Merci à Philippe-Elie pour le joli dessin 😉 

Merci à Jean-Yves pour sa revue de l’article. 

Rafik MEKKI
Coach Agile Infinity

Ouvrir chat