Amour, Pouvoir et Leadership
"Le leadership est l'équilibre entre l'amour du pouvoir et le pouvoir de l'amour"

J’apprécie particulièrement cette phrase, je l’ai citée lors de la Keynote d’ouverture d’Agile Algeria 2020 et je commence donc cette série d’articles citations promise par cet article. 

Pourquoi  j’apprécie cette citation ?

Tout d’abord, le fond, je la trouve puissante, elle concentre en quelques mots, l’essentiel de ce qu’il faut dans ce monde, et le monde professionnel spécifiquement. Tout est une question d’équilibre, nous le savons pertinemment. L’équilibre des forces, des énergies, du Yin et du Yang.

Et aujourd’hui, il s’agit de retrouver cet équilibre, peut-être même plus que jamais. Le principal challenge qui attend les leaders, c’est justement cet équilibre, entre l’amour du pouvoir, car il en faut, mais avec délicatesse et justesse, et l’amour des femmes et des hommes de ceux qui les suivent spécialement, en les servant en bonne et due forme, en bâtissant la confiance.

Et pour cela l’Amour est puissant.

Ensuite, l’homme. J’ai eu le plaisir de découvrir et d’écouter Éric lors d’une conférence à laquelle j’étais invité avec d’autres speakers et j’ai beaucoup de respect pour ce qu’il fait.

Analysons maintenant cette citation ensemble, commençons par le terme “pouvoir”, je pense qu’il est important de clarifier les choses de suite, il s’agit ici du pouvoir d’influence.

N’est pas leader qui veut et tout le monde n’est pas fait pour être leader. Le leadership est la capacité à influencer les autres (à distinguer de la manipulation, qui œuvre à servir des intérêts personnels et non avoués) et il faut aimer un minimum. Il est donc préférable que cette sensation, influencer les autres, soit une réelle motivation pour les leaders.

D’ailleurs, si vous connaissez le Management 3.0, et plus exactement l’outil Moving Motivator, la carte “Pouvoir” est bien présente en tant que motivation intrinsèque.

En revanche, cette motivation seule n’est pas suffisante. L’amour du pouvoir n’est pas suffisant pour être un bon leader, je dirais même qu’elle peut être dangereuse si elle est exprimée d’une façon excessive, ou couplée uniquement à des motivateurs extrinsèques, tel que l’argent.

Il est donc essentiel de la contrebalancer avec le service rendu aux autres, qui se matérialise par l’amour tout simplement. Tout simplement parce que c’est grâce à ce sentiment, sincère et authentique, envers les personnes qui choisissent de suivre les leaders en question, que la confiance est renforcée et favorisée. La confiance est un pilier de toute équipe ou organisation, je vous invite à lire (ou relire) l’excellent livre de Patrick Lencioni.

Maintenir un équilibre entre ces deux aspects, est certainement l’un des plus grands défis qui attend les leaders, qu’ils soient managers ou pas, dans le XXI siècle.

En effet, l’équilibre n’est pas une caractéristique mais bien un état, un état recherché en permanence, c’est même le graal de cet l’état d’équilibre, c’est ce qu’on recherche, la plupart d’entre nous, la plupart du temps et un peu partout. Nous pouvons citer pour exemple :

  • L’équilibre entre l’autonomie et l’alignement
  • L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle
  • L’équilibre entre demain et aujourd’hui

L’équilibre est le statut nécessaire pour construire, quasiment n’importe quoi dans ce monde, n’importe où et n’importe quand. Le leadership est donc la recherche permanente de cet équilibre essentiel, entre deux forces qui doivent cohabiter ensemble et concourir ensemble à cet équilibre.

Le leadership revient donc à savoir balancer et contrebalancer pour maintenir l’équilibre entre une motivation intrinsèque nécessaire, et le service rendu aux autres, et la confiance vis-à-vis des autres que cela engendre et favorise, nécessaire également.

Maintenir cet équilibre au sein d’une équipe ou une organisation, est aujourd’hui vital pour en optimiser le fonctionnement et assurer son bon fonctionnement, pour le bien de tous. Ce but ne devrait pas quitter l’horizon.

Et pour finir, qu’est-ce que le leadership, si ce n’est le fait de s’occuper des autres ? S’occuper et de se soucier sincèrement des personnes dont je suis responsable.

Et vous qu’en pensez-vous ?

 

Ouvrir chat